L’ESMA fait un point sur les risques et la fragilité des marchés de valeur et des investisseurs européens

D’après l’ESMA les marchés boursiers, les infrastructures et les investisseurs de l’Union Européenne sont exposés à de nouveaux risques à forte volatilité. De plus l’ESMA a réitéré ses préoccupations concernant les risques de cyber et les risques de Brexit pour les opérations commerciales.

Il a été remarqué que les niveaux de risque globaux pour les marchés des valeurs mobilières de l’UE sont restés stables mais à des niveaux élevés pour la plupart des catégories de risque.
Les fluctuations de la volatilité des actions et des obligations ont reflété les sensibilités croissantes en Février et en Mai.  L’ESMA constate également une détérioration de l’encours de la dette des entreprises et de la liquidité des obligations de sociétés et des obligations souveraines.

La TRV (Trends, Risks, and Vulnerabilities)  a identifié les principaux risques présents sur les marchés européens des valeurs mobilières :

Le risque de marché : reste à un niveau très élevé, accompagné d’un risque très élevé sur les marchés des valeurs mobilières et d’un risque élevé pour les investisseurs, les infrastructures et les services.
Le résultat des négociations sur le Brexit reste à ce stade le risque politique le plus important pour l’UE.

Le risque de crédit et le risque de liquidité: demeurent élevés, avec la détérioration de l’encours de la dette des entreprises et la détérioration des mesures de la liquidité des obligations de sociétés et des obligations souveraines.

Le risque opérationnel: reste élevé, avec des perspectives négatives, les cybermenaces et les risques liés au Brexit pour les opérations commerciales restent des préoccupations majeures.

Les perspectives: Dans un futur proche, les marchés financiers de l’UE devraient devenir de plus en plus sensibles aux incertitudes économiques et aux politiques de sources diverses telles que:  l’affaiblissement des fondamentaux économiques, la relations commerciales transatlantiques, le flux de capitaux émergent, les négociations sur le Brexit etc.

A ne pas oublier : Les risques pour les investisseurs sont présents dans toute une gamme de produits.
Dans le cadre des pouvoirs d’intervention du produit MiFIR, l’ESMA a restreint les contrats CFD et interdit la commercialisation, de la distribution ou de la vente d’options binaires aux investisseurs de détail.

Pour finir, L’ESMA confirme qu’elle met à jour son tableau de bord des risques chaque trimestre. De plus, la TRV de l’ESMA contribue à promouvoir la stabilité financière et à renforcer la protection des consommateurs en examinant régulièrement les tendances, les risques et les vulnérabilités transfrontaliers et intersectoriels, tant au niveau de la vente en gros que de la vente au détail.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s