Lignes directives relatives à l’atténuation du risque de crédit des institutions qui appliquent l’approche IRB aux estimations LGD

Posted by

L’EBA a publié les lignes directives relatives à l’atténuation des risques de crédit dans le contexte de l’approche avancée basée sur la notation interne (A-IRB), qui vise à éliminer les différences qui subsistent entre les approches en matière d’atténuation du risque de crédit (CRM), qui sont dus soit à des pratiques de supervision différentes, soit à des choix spécifiques à une banque.
Ce projet de lignes directrices complète le rapport de l’EBA sur la gestion de la relation client, qui était axé sur l’approche standard et sur l’approche Fondation-IRB (F-IRB). 

Les lignes directrices fournissent des indications sur l’application des dispositions relatives à la gestion de la relation client actuellement énoncées dans le règlement sur les exigences de fonds propres applicable aux établissements appliquant l’approche A-IRB. En particulier, elles clarifient les conditions d’éligibilité pour différentes techniques de gestion de la relation client, à savoir la protection de crédit financée et non financée (par exemple, les garanties et les garanties), offerte aux institutions.

En ce qui concerne la protection de crédit financée, les lignes directrices fournissent un mappage des conditions d’éligibilité relatives à la sécurité juridique et à l’évaluation des garanties applicables aux établissements qui appliquent l’approche standard et l’A-IRB.
Elles précisent également comment les institutions peuvent reconnaître les effets de différentes techniques de gestion de la relation client aux fins des besoins en fonds propres  pour la protection de crédit non financée est clarifié l’ensemble des approches conformes disponibles pour permettre aux institutions de reconnaître les effets de la protection de crédit en ajustant leurs estimations de paramètres de risque, à savoir la probabilité de défaut ou la perte en cas de défaillance (LGD).
En outre, les lignes directrices précisent si les valeurs d’exposition ou les estimations en valeur de LGD doivent être ajustées pour tenir compte de différentes formes de protection de crédit financée, à savoir la compensation et la garantie.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.