L’EBA publie son projet sur les normes techniques réglementaires pour la mise en œuvre du FRTB (Fundamental Review of the Trading Book) dans l’UE

Posted by

L’ Autorité bancaire européenne (ABE) a publié aujourd’hui son projet final sur les normes techniques réglementaires (RTS) sur la nouvelle approche par modèle interne (IMA: Internal Model Approach) dans le cadre de la révision fondamentale du portefeuille de négociation (FRTB: Fundamental Review of the Trading Book).

Ces normes techniques concluent la première phase de la feuille de route de l’ABE vers la mise en œuvre des cadres relatifs au risque de crédit de marché et de contrepartie dans l’UE.
Ces projets finaux de normes techniques couvrent 11 mandats et ont été regroupés dans trois documents différents :
– le projet final de RTS sur les horizons de liquidité pour l’IMA  

– le projet final de RTS sur les exigences en matière de back-testing et d’attribution des profits et pertes (PLA)
– et le projet final de RTS sur les critères d’évaluation de la modélisabilité des facteurs de risque dans le cadre de l’IMA.

Le projet final de RTS sur les horizons de liquidité pour l’IMA clarifie la manière dont les établissements doivent faire correspondre les facteurs de risque à la catégorie et à la sous-catégorie concernées, ainsi que les spécifications concernant la liste des devises et des paires de devises qui peuvent être mises en correspondance avec un horizon de liquidité de 10 jours dans le cadre de la catégorie de risque de taux d’intérêt et de change. Enfin, ils fournissent une définition des grandes et petites capitalisations reflétant les spécificités du marché des actions de l’UE.

Le projet final de RTS sur les exigences en matière de back-testing et de PLA précise les éléments à inclure aux fins de ces tests dans le P&L hypothétique, réel et théorique du risque (HPL, APL et RTPL respectivement). En outre, ils définissent tous les éléments clés caractérisant les exigences de LAP : les tests garantissant que les niveaux de performance et de risque sont suffisamment proches, les conséquences pour les établissements ayant des bureaux où ces changements ne sont pas proches, la fréquence à laquelle l’évaluation de l’exigence de LAP doit être effectuée.
Enfin, ils fixent également la formule d’agrégation que les établissements doivent utiliser pour agréger les exigences de fonds propres.

Le projet final de RTS sur les critères d’évaluation de la modélisabilité des facteurs de risque dans le cadre de l’AMI définit les critères d’identification des facteurs de risque qui sont modélisables et que les établissements sont, par conséquent, autorisés à inclure dans leurs calculs de déficit prévu. L’évaluation de la modélisabilité vise à garantir que seuls les facteurs de risque, qui sont suffisamment liquides et observables, sont inclus dans les calculs des insuffisances attendues afin que des mesures de risque fiables soient calculées.
Les normes techniques fixent également la fréquence à laquelle l’évaluation de la modélisabilité doit être effectuée par les établissements.

Lire la suite >

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.