Résultats de l’enquête de la BCE auprès des prévisionnistes professionnels (SPF) pour le deuxième trimestre 2020

Posted by
  • Les effets attendus de la pandémie de coronavirus (COVID-19) et les mesures d’atténuation ultérieures ont un impact significatif sur les prévisions d’inflation, de croissance et de taux de chômage
  • Les anticipations d’inflation IPCH à court terme ont été revues fortement à la baisse, tandis que les anticipations moyennes d’inflation à long terme sont restées inchangées
  • Les prévisions de croissance du PIB réel pour l’année en cours et l’année prochaine ont été révisées de manière significative – respectivement à la baisse et à la hausse
  • Les prévisions du taux de chômage ont été fortement revues à la hausse pour 2020, avec une baisse progressive par la suite

Les réponses à l’enquête de la BCE auprès des prévisionnistes professionnels (SPF:survey of professional forecasters) pour le deuxième trimestre de 2020 ont fait état de prévisions ponctuelles pour l’inflation annuelle de l’IPCH s’élevant en moyenne à 0,4 %, 1,2 % et 1,4 % pour 2020, 2021 et 2022, respectivement. Ces résultats représentent des révisions à la baisse de 0,8, 0,2 et 0,1 point de pourcentage, respectivement. Les prévisions d’inflation moyennes à long terme (qui, comme toutes les autres prévisions à long terme de ce cycle du CPS, se rapportent à 2024) sont restées à 1,7 %.

Les attentes des répondants du SPF concernant la croissance du PIB réel de la zone euro se sont élevées en moyenne à -5,5 %, 4,3 % et 1,7 % pour 2020, 2021 et 2022, respectivement. Ces chiffres représentent des révisions importantes par rapport au cycle précédent, soit -6,6 points de pourcentage pour 2020 et +3,1 points de pourcentage pour 2021. À 1,4 %, les prévisions moyennes à plus long terme pour la croissance du PIB réel sont restées inchangées.

Les prévisions moyennes de taux de chômage s’élèvent à 9,4 %, 8,9 % et 8,4 % pour 2020, 2021 et 2022, respectivement. Ces chiffres représentent des révisions à la hausse de 1,9, 1,5 et 1,1 points de pourcentage, respectivement. Les prévisions du taux de chômage à long terme ont également été révisées à la hausse de 0,4 point de pourcentage, à 7,7 %.

Lire le document original sur RegMind »

Capture d'écran 2020-05-06 10.13.25

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.