Rapport annuel 2019 de l’ABE sur les travaux réalisés & l’anticipation des domaines d’intérêt pour l’année à venir.

Posted by

L’Autorité bancaire européenne (ABE) a publié son rapport annuel 2019, qui fournit un compte rendu détaillé de tous les travaux réalisés par l’Autorité au cours de l’année écoulée et anticipe les principaux domaines d’intérêt pour l’année à venir.

2019 a été une année de changements importants pour l’ABE :

  • La nomination de José Manuel Campa en tant que président
  • Le déménagement de l’Autorité de Londres à Paris.
    Commentant le travail de l’EBA en 2019, José Manuel Campa a déclaré :
    « J’ai beaucoup de chance d’avoir hérité d’une organisation forte, saine et bien établie. Grâce à son expertise technique, elle a apporté une contribution unique au renforcement du secteur bancaire européen et, en fin de compte, au service de l’intérêt public ».

L’ABE a également poursuivi son travail concernant :

  • La transparence de la communauté financière sur le statut du secteur bancaire européen est resté une priorité essentielle en 2019. L’ABE a mené son exercice annuel de transparence à l’échelle de l’UE, qui a confirmé le renforcement de la position en capital des banques européennes et la baisse constante des prêts non productifs (PNP). 
  • La protection des consommateurs et des déposants a contribué à la sécurité et à la commodité des paiements de détail dans l’UE.
  • L’innovation financière et la finance numérique. L’Autorité a fourni des conseils aux banques pour renforcer la gouvernance dans les domaines de l’externalisation vers le cloud et des risques liés aux TIC, et a conseillé la Commission européenne sur la cybersécurité et sur l’applicabilité et l’adéquation du droit européen aux crypto-actifs.

L’EBA a également publié son plan d’action sur le financement durable, qui décrit son approche et son calendrier pour l’exécution des mandats liés aux facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG).
Enfin, avec la révision du règlement fondateur de l’ABE, l’ABE s’est vu attribuer de nouveaux pouvoirs dans le domaine de la lutte contre le blanchiment d’argent (LAB) afin de diriger l’élaboration des politiques, de coordonner et de contrôler les efforts des autorités de surveillance nationales afin de renforcer les pratiques de LAB dans l’ensemble du marché unique.

Rapport annuel »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.