Accentuation des actions favorisant une meilleure gestion des risques climatiques par le secteur financier par la Banque de France et l’ACPR.

Posted by

Des publications très récentes présentent des avancées essentielles dans les travaux engagés par la communauté des banques centrales et des superviseurs prudentiels ces dernières années :

  • L’ACPR a publié en mai 2020 deux documents issus de travaux conduits avec les établissements bancaires et les organismes d’assurance sur la manière dont ces institutions font face aux risques liés au changement climatique.
    Le premier document présente le jeu provisoire d’hypothèses qui serviront à la réalisation d’un exercice pilote d’analyse des risques liés au climat, qui sera conduit dans la deuxième partie de l’année 2020 avec les banques et les assureurs français volontaires.
    Le second document présente un guide des bonnes pratiques en matière de gouvernance et de gestion du risque climatique, élaboré avec les principales banques françaises. Ces documents font suite à la publication de deux rapports en avril 2019.
  • Le NGFS a publié en mai et juin 2020 plusieurs rapports, reconnus de tous comme des documents de référence :
    • Un guide à l’attention des superviseurs prudentiels : se basant sur l’expérience des membres du Réseau en matière d’intégration des risques liés au changement climatique dans les pratiques de supervision
    • Une présentation de scenarios climatiques pouvant être utilisés pour l’analyse des risques financiers liés au changement climatique.
    • Un rapport qui examine les impacts du changement climatique sur les principales variables servant à établir la politique monétaire.
  • Le 26 juin 2020, la Banque de France a publié son rapport d’investissement responsable 2019 qui décrit concrètement la mise en œuvre de la stratégie établie par l’institution et qui est également une contribution aux efforts accrus de transparence engagés par l’ensemble des investisseurs.

Communiqué de presse »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.