Banque et assurance : les chiffres du marché français en 2019

Posted by

Ce rapport statistique de l’ACPR pour l’année 2019 (complément du rapport annuel publié le 28 mai dernier) n’intègre pas les conséquences économiques de la pandémie actuelle.
Cependant, il montre qu’avant cette crise le secteur financier était solide se qui lui a permis de continuer à assurer pleinement son rôle de financement de l’économie en 2020.

D’après les données, les comparaisons avec autres pays européens démontrent que la situation fin 2019 est plutôt favorable pour les groupes bancaires français par rapport à leurs homologues européens. Signe de bonne qualité des crédits, le taux de prêts non performants des groupes bancaires français est inférieur à ceux de leurs pairs européens, tant pour leur clientèle de ménages que pour les entreprises.

En termes de capitalisation, les groupes bancaires français affichent un ratio de solvabilité « Core Equity Tier 1 » CET1 de 15,1 %, légèrement supérieur à la moyenne des groupes de la zone euro (14,8 %) ou de ceux de l’Union européenne (15,0 %). Toutefois, la rentabilité des banques françaises, et plus largement des banques européennes, comparée à celle des banques américaines, reste un point de vigilance.

Les premiers chiffres européens par pays disponibles pour le secteur des assurances sur l’année 2019 montrent que le ratio de solvabilité moyen (taux de couverture du capital de solvabilité requis) des organismes agréés en France (267 % fin 2019) est plus élevé que le ratio de solvabilité moyen observé pour l’ensemble des organismes de l’Union européenne (242 %).

Lire le rapport »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.