Après l’interruption du système de paiement, TARGET2, la BCE annonce le lancement d’une expertise indépendante

Posted by

Les Faits 

  • Le 23 Octobre 2020, la plateforme TARGET2 s’est interrompu pendant 10 heures environ. 
  • Une première enquête menée, a permis d’établir qu’un défaut de logiciel dans un équipement réseau était la cause technique spécifique de l’incident. 

TARGET2 & TS2

  • TARGET2 est la principale plateforme européenne de traitement des paiements de montant élevé. 
    Elle est détenue et gérée par l’Eurosystème, qui comprend la BCE et les dix-neuf banques centrales nationales de la zone euro. 
    ➡️ Les banques centrales et les banques commerciales peuvent soumettre des ordres de paiement en euros à TARGET2, qui y sont traités et réglés en monnaie de banque centrale. TARGET2 règle les paiements liés aux opérations de politique monétaire de l’Eurosystème, ainsi que des opérations interbancaires et commerciales. 
  • T2S est une plateforme gérée par l’Eurosystème également et permet un règlement harmonisé et centralisé des titres en monnaie de banque centrale. Il y a 20 pays européens qui l’utilisent.

Expertise en cours 

  • L’expertise indépendante qui est actuellement en cours tiendra également compte des autres incidents qui ont affecté les services TARGET2 en 2020, notamment ceux qui ont directement et indirectement affecté TARGET2 Securities (T2S).
  • Cette expertise aidera à l’Eurosystème de réparer les problèmes et faire en sorte que cela ne se reproduise pas. 
    ➡️ Il est prévu d’analyser la résistance du modèle de continuité d’activité, l’adéquation des tests de reprise réguliers, l’efficacité des procédures de gestion des changements et les protocoles de communication. 

Les conclusions de cette expertise seront rendues publiques au deuxième trimestre 2021. 

> Communication de la BCE sur l’incident survenu le 23 octobre 2020

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.