Dissociation de la recherche MiFID II : évaluation de l’impact sur les PME

Posted by

L’ESMA a publié un article sur l’analyse de l’impact des dispositions de la MiFID II relatives à la dissociation de la recherche sur la recherche sell-side de l’UE, suite à leur application le 3 janvier 2018, dont voici le résumé :

Les dispositions de la MiFID II obligent les gestionnaires de portefeuille à payer pour la recherche qu’ils obtiennent :

  • soit en se rémunérant eux-mêmes,
  • soit en répercutant cette charge sur leurs clients

➡️ des inquiétudes ont été exprimées quant aux effets préjudiciables que ces règles auraient pu avoir :

  • sur les PME
  • sur la disponibilité
  • et la qualité de la recherche sur les entreprises de l’UE
  • ainsi que sur les conditions de financement des entreprises

Aucune preuve matérielle a été trouvé de ces effets : à la suite de l’introduction des dispositions de la MiFID II en matière de dissociation de la recherche :

  1. la quantité de recherche par PME n’a pas diminué par rapport aux grandes entreprises
  2. la probabilité qu’une PME perde complètement sa couverture n’a pas augmenté par rapport à une grande entreprise
  3. la qualité de la recherche des PME ne s’est pas détériorée par rapport aux grandes entreprises
  4. et les conditions de liquidité des PME se sont détériorées, par rapport aux grandes entreprises, en termes de resserrement (mesuré par les écarts entre les cours acheteur et vendeur), mais pas en termes de profondeur (mesurée par le ratio d’illiquidité de l’Amihud et le ratio de chiffre d’affaires).

Toutefois, en termes absolus, les PME continuent de se caractériser : par un nombre plus faible d’études d’analystes, une probabilité plus élevée de perte de couverture, une moins bonne qualité des études et une liquidité limitée du marché.
➡️ cette situation semble n’avoir été ni améliorée ni aggravée par les dispositions de la MiFID II relatives à la dissociation des activités de recherche.

Article de l’ESMA »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.