Les priorités du FSB Post-COVID

Posted by

Discours de Monsieur Dietrich Domanski, Secrétaire Général du Financial Stability Board – 18 mars 2021

Après avoir souligné que la crise du Codiv-19 était le premier test sérieux de résilience du système financier international depuis la crise financière de 2008, le Secrétaire Général du FSB a indiqué quels seront les principaux axes de travail du FSB suite à la crise sanitaire.

3 grands axes :

  • Tirer les leçons de la crise sanitaire pour la stabilité du système financier
    • Vérifier si les réformes mises en place par le G20 à la suite de la crise financière de 2008 fonctionnent comme prévu (utilisation du capital et des buffers de liquidité, management de crise …). Ce travail portera aussi sur les effets procycliques des règles mises en place
    • Bien qu’ayant démontré leurs effets positifs, les centrales de clearing (CCPs) peuvent créer un risque systémique et il convient de travailler pour définir le besoin de renforcer l’utilisation, la composition et le montant des ressources financières des CCPs
    • Continuer le programme mis en place visant à renforcer la résilience du secteur financier non bancaire (NBFI) avec un focus spécifique sur les « Money Market Funds« , un travail sur les appels de marge (règles de liquidités des acteurs de marché pour faire face à leurs appels de marge) et aussi tenir compte des certains problèmes de liquidités rencontrées par des fonds ouverts incluant la problématique des effets de levier.
  • Maîtriser les bénéfices de l’innovation technologique
    • Continuer les travaux sur les paiements internationaux dans le cadre de la roadmap du FSB qui vise à les rendre moins chers, plus rapides, plus transparents et plus inclusifs
    • Promouvoir une supervision des « stablecoins  » et des devises digitales des banques centrales
    • Promouvoir une plus grande résilience en matière de cyber-sécurité en promouvant une harmonisation des reporting réglementaires des incidents cyber.
  • Préserver un système financier mondial intégré
    • Le FSB entend continuer ses travaux en matière de coopération internationale et de coordination des politiques de réglementation, de supervision et de résolution
    • Cette coordination doit notamment porter sur les risques liés au changement climatique

Publication du 18 Mars »


Pour rappel :

Le Financial Stability Board ou FSB (Conseil de stabilité financière ou CSF), est un groupement international crée par le G20 à la suite de la crise financière de 2008.
Le FSB, par l’intermédiaire de ses membres, cherche à renforcer les systèmes financiers et à accroître la stabilité des marchés financiers internationaux.
Le FSB promeut la stabilité financière internationale en coordonnant les autorités financières nationales et les organismes internationaux de normalisation du secteur financier.
Les décisions du FSB ne sont pas juridiquement contraignantes pour ses membres. Au lieu de cela, l’organisation fonctionne par la persuasion morale et la pression des pairs, afin de définir des politiques et des normes minimales convenues au niveau international que ses membres s’engagent à mettre en œuvre au niveau national.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.