6ème rapport d’étape du G20 relatif aux lacunes dans les données

Publié par

Le Conseil de stabilité financière (FSB) et le Fonds monétaire international (FMI) ont publié le sixième rapport d’étape.

L’année 2021 marque:

  • la dernière année de la deuxième phase de l’initiative sur les lacunes en matière de données (DGI-2),
  • et la douzième année depuis que les 20 recommandations formulées par les services du FMI et le secrétariat du FSB ont été approuvées.

Synthèse du rapport

  • Au court des phase 1 et 2, des progrès significatifs ont été réalisés pour combler les lacunes identifiées en matière de données pertinentes.
  • L’initiative a prouvé sa valeur pendant la crise déclenchée par la pandémie de COVID-19, en aidant les décideurs politiques à accéder à des informations clés afin d’évaluer les développements et les risques dans les secteurs financiers et non financiers, ainsi que d’analyser l’interconnexion et les retombées transfrontalières.
  • La pandémie continue d’affecter le programme de travail de la DGI-2. Compte tenu du peu de temps disponible, il est très probable que certaines recommandations ne seront pas entièrement réalisées d’ici la fin de 2021. En particulier, des difficultés sont observées dans les domaines suivants : données sur les opérations de financement des titres, comptes sectoriels institutionnels, informations sur la distribution des ménages, données sur la dette et les opérations des administrations publiques et indices des prix de l’immobilier commercial.
  • Néanmoins, les économies participantes continuent de faire avancer les recommandations convenues de la DGI-2, en s’appuyant sur le mécanisme de collaboration et de pression par les pairs. Les économies participantes et les organisations internationales reconnaissent également la nécessité d’une nouvelle initiative de coopération internationale sur les lacunes en matière de données après la conclusion de la DGI à la fin de 2021.
  • S’appuyant sur le processus de la DGI, la nouvelle initiative se concentrera sur les priorités des décideurs politiques et évitera les doublons avec d’autres initiatives existantes. Quatre grandes priorités en matière de statistiques et de données à couvrir par une éventuelle nouvelle DGI ont été identifiées :
    • le changement climatique,
    • les informations sur la répartition des ménages,
    • les données sur les technologies financières et l’inclusion financière
    • et l’accès aux sources privées de données et aux données administratives, et le partage des données.

6ème rapport d’étape: « Compte à rebours jusqu’en décembre 2021 sur la mise en œuvre de la deuxième phase de l’initiative du G20 sur les lacunes en matière de données (DGI-2)« 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.