Étude sur les outils de gestion de liquidité des fonds français

Publié par

L’AMF et la Banque de France publient une étude sur la présence des outils de gestion de liquidité (LMT) dans les fonds de droit français.

> Étude

Cette étude donne suite à celle de juillet 2020. Celle-ci reposait sur une méthode automatisée de recherche textuelle sur l’ensemble des prospectus en vigueur au 31/12/2019. Depuis, le programme a été appliqué sur plusieurs dates (du 31/12/2017 au 30/06/2021) afin d’avoir une vision temporelle du déploiement des LMT.

Les points importants de l’étude

  • Progression constante de l’équipement mais avec un taux à Juin 2021 faible :
    • seulement 9% des fonds sont équipés de gates et/ou de swing pricing
    • et 0.7% sont équipés en ADL
  • Les ADL sont surtout utilisés dans les fonds actions alors que le dispositif de swing pricing est principalement présent dans les fonds obligataires. Quant aux gates, on les trouve principalement dans les fonds alternatifs ou immobiliers.
  • Les fonds actions, obligations et diversifiés avec la plus forte détention par les assureurs au titre des UC sont généralement caractérisés par une moindre adoption des ADL, du swing-pricing et des gates que les fonds chez qui les UC sont moins prédominantes.
  • Les fonds d’épargne salariale sont bien moins dotés de LMT que les autres fonds de la même classification.
  • Inversement les ETF actions mentionnent plus souvent les ADL et gates que les fonds actions classiques.
  • Enfin les OPCVM sont globalement mieux équipés en ADL, swing pricing et gates que les FIA.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.